Face à la crise de l’eau en Outre-mer, le CESE réclame un "droit opposable" pour contraindre les collectivités et l’État à agir
Photo #1272 26 Octobre 2022, 08:15
Face à la situation alarmante de la gestion de l’eau dans plusieurs territoires d’Outre-mer, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a présenté, ce mardi, 23 préconisations dans un avis consultatif. Il appelle notamment à créer un droit opposable, c’est-à-dire à contraindre les collectivités et l’État à fournir de l’eau potable pour tous et à déposer un recours devant le tribunal si ce n’est pas le cas.
Commentaires (0)

Avez-vous aimé cette page?

Voulez-vous partager la page avec vos amis?